Quatre stages en robotique pour l'été 2021 !

Quatre stages en robotique pour l'été 2021 !

Norlab ouvre quatre stages couvrant plusieurs domaines d’étude cet été. Appliquez aussitôt que vous pouvez car les offres se terminent sous peu. Voici la liste des offres :


Stagiaire 1

informatique, génie logiciel, génie informatique, génie robotique

Ce stage s’inscrit dans le projet SNOW (Self-driving Navigation Optimized for Winter), qui vise à adapter les technologies de navigation autonome aux environnements affectés par l’hiver. Dans le cadre de son mandat, l’étudiant sera amené à développer une bibliothèque ouverte permettant de prédire les mouvements d’un robot mobile. Plusieurs prototypes d’algorithmes ont été analysés dans un Notebook Python, et doivent maintenant être codé proprement afin de permettre du calcul temps réel sur un robot en movement. L’objectif de la bibliothèque est de permettre aux chercheurs du laboratoire de faire des expériences plus rapidement. À terme, ces expériences permettrons aux robots mobiles de s’adapter aux changements de traction engendrés par le recouvrement de neige lors de la navigation autonome.

Le stagiaire sera encadré par un étudiant au doctorat qui se spécialise en control, ce qui permettra à l’étudiant de se concentrer sur le développement logiciel, tout en acquérant des compétences pratiques en robotique. L’étudiant sera également amené à soutenir l’effort de l’équipe pour l’intégration du robot ainsi que pour les déploiements de terrain. Le stagiaire aura accès à de l’équipement à la fine pointe et à un robot de 500 kg. La bibliothèque sera hébergée publiquement sur le GitHub du laboratoire et sera intégrée à ROS (Robot Operating System).

Pour de l’information contextuel, voir la page sur le projet SNOW.


Stagiaire 2

informatique, génie logiciel, génie informatique, génie robotique

La laboratoire développe de façon continu plusieurs solutions de cartographie 3D pour les véhicules autonomes. Une fois le robot en déplacement, il est relativement facile de le localiser dans une carte. Cependant, le laboratoire n’a pas d’outils logiciel pour relocalizer un robot si une carte est réutilisé.

L’objectif du stage est de développer un logiciel permettant de relocalizer un robot dans une carte 3D donnée. La première étape sera de relocalizer le robot manuellement dans un interface graphique 3D (rviz). Dans un deuxième temps, la pose du robot devra être raffinée automatiquement à l’aide d’un outils de recalage utilisé dans le laboratoire. Finalement, un algorithme cherchant la pose optimal du robot dans la carte automatiquement (Go-ICP) pourra être implémenté. L’étudiant sera encadré par des experts en cartographie 3D et en algorithme de recalage. Le code sera sera hébergée publiquement sur le GitHub du laboratoire et sera intégrée à ROS (Robot Operating System).

Pour de l’information contextuel, voir la page sur libpointmatcher.


Stagiaire 3

génie électrique, génie informatique, génie robotique

Le laboratoire se prépare pour un déploiement d’envergure aux États-Unies qui aura lieu en septembre 2021. Le but de ce déploiements est d’explorer des environnements souterrains à l’aide d’une flotte de robots autonomes. Pour se faire, le laboratoire récemment a fait l’acquisition de nouveaux robots et a commander la conception d’une carte d’alimentation sur mesure pour les capteurs.

L’objectif du stage est de terminer l’intégration électronique des robots et de participer aux tests de robustesse des systèmes. Les robots à chenilles devraient être en mesure de monter les escaliers et de résister à un certain niveau de chocs. L’étudiant sera encadré par des experts en robotique ayant une formation en informatique, électrique et mécanique.

Pour de l’information contextuel, voir la page sur le projet SUBT.


Stagiaire 4

informatique, génie logiciel, génie informatique, génie robotique

Le laboratoire se prépare pour un déploiement d’envergure aux États-Unies qui aura lieu en septembre 2021. Le but de ce déploiements est d’explorer des environnements souterrains à l’aide d’une flotte de robots autonomes. Le laboratoire développe des solutions de cartographie et de localisation 3D basé sur des lidars, mais les cartes utilisé sont souvent trop clairsemées pour permettre l’évitement d’obstacles.

L’objectif de ce stage est de combiner les données d’un lidar avec les algorithmes de localisation du robot afin de produire une carte dense dans un rayon rapproché du robot. Dans un premier temps, un carte dense sera produite et affichée dans un interface graphique (rviz). Par la suite, des solutions de compression seront testés afin de réduire la bande passante de ces cartes lors de la transmission sans fils. Finalement, des algorithmes d’évitement d’obstacles pourront être étudiés. L’étudiant sera encadré par des experts en cartographie 3D et en algorithme de recalage. Le code sera sera hébergée publiquement sur le GitHub du laboratoire et sera intégrée à ROS (Robot Operating System).

Pour de l’information contextuel, voir la page sur le projet SUBT.

#Environnement de travail

Tous les stages se tiendront dans le Norlab (Laboratoire de robotique boréale). Ce laboratoire de recherche est spécialisé en systèmes mobiles et autonomes fonctionnant en conditions nordiques ou difficiles en général. Nous visons l’étude de problèmes reliés au algorithmes de navigation dans l’optique de repousser les limites de ce qui est présentement possible de faire avec un robot mobile en conditions d’utilisations réelles. Présentement, nos efforts sont dirigés vers les algorithmes de localisation basés sur les capteurs laser (lidar) et sur la reconstruction 3D d’environnements.

Le laboratoire possède deux ateliers dans le bâtiment Adrien-Pouliot permettant une interaction avec l’équipement de recherche suivant les normes sanitaires en vigueur. À moins d’avis contraire, le développement logiciel pourra se faire à distance en utilisant des jeux de données existants. Une fois la base démontré, des tests pourront être fait sur place avec de vrais robots de recherche.

#Rémunération

Il y a deux option de rémunération possible. Le première options vise les étudiants visant continuer à la maîtrise. Si vous avez une cote de plus grande que 3.8/4.3, nous vous suggérons d’appliquer à la bourse de recherche CRSNG (https://www.nserc-crsng.gc.ca/students-etudiants/ug-pc/usra-brpc_fra.asp). L’obtention de cette bourse d’excellence vous permettra d’améliorer votre dossier de jeune chercheur et vient normalement avec des suppléments du FRQNT. Le laboratoire donne également un supplément de 3 000 $ en bourse pour le stage. La date limite pour faire la demande est le 18 février 2021.

Si votre candidature n’est pas retenue pour la bourse, les salaires sont fixés selon la convention collective pour les auxiliaires de recherche et sont d’environ 15 $/h. La semaine de travail est de 35 h/sem. La durée du stage peut varier de 12 à 15 semaines.

#Application

Envoyez votre choix de stage, votre CV et votre relevé de notes au directeur du laboratoire, François Pomerleau francois.pomerleau@ift.ulaval.ca .

Les postes seront alloués en début mars 2021.